L’histoire derrière cette histoire

“L’effet papillon : cela implique que si une petite perturbation initiale se produit dans un système, par un processus d’amplification, elle peut générer un effet considérablement important à court ou moyen terme” (1)

Le 10 août 2020, j’avais publié sur mon compte Facebook une référence à un reportage sur une action du gouvernement national intitulée “Subventions pour tous” (2).
Comme il arrive souvent, les commentaires ou réactions d’autres personnes ne se sont pas faits attendre et parmi eux, un très bon ami appelé Gustavo P. a commenté avec un autre lien un éditorial de La Revista Norte intitulé : “La revendication désespérée du cacique Wichí : “Notre pandémie, c’est la faim et la malnutrition” (3).
J’ai immédiatement lu et entendu les paroles du chef de village Modesto Rojas. J’ai été tellement surpris que j’ai commencé à chercher des informations sur cette personne pour être sûr que ces mots ne venaient pas de quelqu’un qui faisait de la démagogie, mais d’un véritable représentant de ces communautés. Ainsi, ayant trouvé de nombreuses références sur ce cacique, dans une publication d’un journal uruguayen, il avait laissé son téléphone portable pour des contacts directs.
Je n’ai pas hésité un instant et je lui ai envoyé un message audio pour me présenter, lui exprimer ma solidarité et lui demander de me donner plus d’informations sur lui et sur la situation actuelle de son peuple. Après quelques minutes, sa voix sur mon WhatsApp m’a remercié de mon intérêt et m’a donné des informations concrètes. Le même après-midi, les échanges de messages audio ont donné lieu à une conversation directe.
Je pense que l’empathie initiale était réciproque et après avoir parlé pendant près d’une heure, je lui ai dit que je me sentais intéressée à aider d’une manière ou d’une autre..
Mon action suivante a consisté à lui envoyer une petite aide financière qui lui permettrait de soulager d’une certaine manière des problèmes très élémentaires chez certains des membres les plus vulnérables de sa communauté. J’étais évidemment conscient que ce n’était pas une solution en soi, mais cette action allait montrer à Modesto Rojas que même à des milliers de kilomètres de là, à Emsdetten (Allemagne), un idéaliste et un rêveur avait entendu sa demande d’aide et rejoint sa cause.
Nos échanges ont continué et mon intérêt pour ceux-ci s’est accru. J’ai donc continué à réfléchir à ce que je pouvais faire d’autre et à la manière dont je pouvais aider ce groupe social de manière digne.
Quelques idées apparaissent ces premiers jours et, avec le cacique Modesto Rojas, représentant de la communauté Fwolit (de l’ethnie Lantawos), nous avons entrepris de les façonner et de les promouvoir à partir de cette page pour atteindre la communauté nationale et internationale et ainsi unir les mains de chaque être humain sensible que notre race humaine possède encore.
Merci beaucoup!
Pablo A. Churin
22 août 2020

De l’Allemagne: Pablo et Kathrin – En Argentine: Modesto Rojas

Après avoir fait connaissance pendant deux semaines, un message émotionnel me parvient et, à la demande du cacique Modesto Rojas, je le rends public.
Je vous remercie de m’avoir permis d’atteindre votre communauté de cette manière.
Pablo